Cave d'accueil

ABOIRE

Actualités du Vin

Autres

Concours

Economie

Manifestations

Salons

Ventes

Petites annonces

Dégustations

Connaissance du vin

Divertissement

Reportages

La route du vin

[Archives]

ABOIRE --- Club d'amateurs de vin

Page enregistrée le 17/11/04 à 10:51

SujetVendanges 99 en Champagne
Posté le2/10/99
Parfranck.pascal@wanadoo.fr (Franck PASCAL)
Bonjour à tous!

Je suis de retour pour un p'tit compte rendu sur les dernières vendanges. Une quinzaine de jours avant le début des vendanges, l'interprofession a voté pour que la vendange abondante soit de qualité. Ainsi, nous avons été autorisés à récolter 13 000 kg de raisin par ha, soit 82,5 hl/ha. Ces kg se répartissent comme suit: 12000 kg (soit 76,5 hl/ha) en AOC que l'on peut mettre en bouteille dès la fin des vendanges et 1000 kg (6 hl/ha) mis en réserve qualitative. La condition pour des rendement si hauts: le degré minimum de chaque marc doit être de 9° et le degré moyen de la cuverie doit être supérieur ou égal à 9°5. Ces degrés sont élevés par rapport aux autres années, ce qui réduit les autorisation de chaptalisation à 2,5 kg de sucre par hl.

Une semaine avant vendanges, i would have say "finger un the nose", même si tout peut encore arriver! Et ce qui pouvait arriver arriva! :-(( Le temps a radicalement changé: le soleil brûlant a fait place aux pluies tièdes. Puis, en cours de vendanges, le vent froid et le crachin est arrivé... Quelle tristesse de constater que les Chardonnay et Pinot Noirs qui affichaient des degrés proches 9°5 sont retombés en dessous de 9°, voir de 8°5 sur les parcelles qui avaient le plus soif! Heureusement, nous avons débuté les vendanges par les vignes (Pinot Meunier) qui frisaient les 11° avant dégradation du temps, soit entre 9°6 et 10°2 après changement climatique. On nous annonçait de la pluie les premiers jours, mais la couverture nuageuse nous a épargné cela. Les 3 premiers jours étaient couverts, mais non pluvieux. Le vent, même froid a contribué a la remontée du d°. On a vu un gain de 0,4° en une journée dans la même parcelle le troisième jour! Le degré moyen des Pinot Meunier est tout de même inférieur à nos attentes! La chaleur des premier jours combinée à l'humidité ambiante a accélérer à vitesse V l'apparition de botrytis. Nous avons été obligés de sélectionnes les grappes dans les dernières parcelles de Pinot Meunier récolté: plus d'une grappe sur deux a terminé par terre! C'est le genre de travail qui nous casse le moral après une année de travail. De plus, l'équipe de vendangeurs se ralenti et les vendanges durent plus longtemps.

Par temps nuageux, l'insolation est amplifiée. Les Chardonnays et Pinots noirs ne pouvant plus se gorger d'eau, l'insolation a permis de faire remonter le d° à 9,45 en CHARDONNAY et 9°2 en Pinot Noir. On note une grande différence de d° entre les vignes où il y a eu vendange en vert (10 à 40% de grappes supprimées) et les autres, ce qui me réconforte dans mon choix de travail! Le gain est d'environ de 0,5 d°, ce qui n'est pas négligeable cette année! Je regrette de ne pas avoir pris le temps de le faire dans les parcelles de Pinot Noir! :-(

Il semblerait que la chute de degré soit une tendance retrouvée sur l'ensemble de la champagne, puisqu'en cours de vendanges, les autorisations de chaptalisation ont changé, passant de 2,5 kg/hl à 3 kg/hl. En cours de vendanges, certaines parcelles présentaient des caractères dilués, la dégustation comparative des moût après débourbage (avec les verres de Jean Lagneau) a confirmé nos impressions. Par cette simple dégustation, nous avons pu isoler la plupart de ces parcelles des autres. Je suis satisfait de ces mesures, car nous avons vendangé 95% de nos vignes (on coupera les raisins par terre sur les 5% restant) et nous avons dépassé le seuil des 13000 kg/ha malgré les vendanges en vert et la sélection sur pied. L'excédant récolté devra être livré en distillerie. Nous livrerons donc les vins les plus dilués afin de conserver le meilleur de ce que nous avons cueilli.

Seul regret de ces vendanges: le temps! Je m'en veux aussi de ne pas avoir fait plus de vendanges en vert, car on obtient une plus belle concentration... la qualité organoleptique des vins obtenus dans ces parcelles devrait faire notre fierté!

Petite anecdote et avis personnel: J'ai discuté avec des jeunes vignerons hier qui regrettaient de ne pas avoir fait de vendanges en vert. En fait, ils voulaient le faire mais leur père les en a empêché, ce qui prouve que tout n'est pas bon à prendre chez les anciens et que les anciens devraient aussi écouter leurs enfants de temps en temps! :-))) De même, travailler la vigne avec ses parents ou en famille n'est pas forcément la meilleur des choses à faire. Je suis content de ne pas être dans cette situation, sinon je partagerais peut-être leur regrets aujourd'hui. Bref, la génération montante semble très sensibilisée aux pb de qualité et de concurrence internationale... les pratiques changent dans le bon sens. Lentement, mais sûrement. La leçon de cette année (pour ceux qui n'ont pas voulu entendre parles de vendange en vert) devrait accélérer le changement... La champagne ne s'endort pas sur ses lauriers! Vous trouverez toujours de bonnes bouteilles au XXI eme siècle!

Franck


Champagne Franck PASCAL
1 bis, rue V. REGNIER
51 700 BASLIEUX sous CHATILLON
tel 03 26 51 89 80
fax 03 26 51 88 98
itinéris: 06 80 46 86 90
mailto:Champagne_F.PASCAL@mail.dotcom.fr
http://perso.wanadoo.fr/champagne.franck.pascal

cave d'accueil

Association
Blésoise des
Oenophiles sur
Internet et autres
Réseaux
Equivalents

©1997-2001
Tous droits
réservés

haut de cave